Traduire cette page

FAQ

For this FAQ, Emmanuel Marchant, danone.communities manager, [content to be translated ...] s’est prêté au jeu des questions-réponses. Vous avez d’autres interrogations que celles mentionnées ci-dessous ? Adressez-nous un message (danonecommunities@yahoo.com). Nous y répondrons par courriel ou sur cette page.

Pourquoi ce blog ?
Nous voulons permettre au plus grand nombre de s’informer et de contribuer aux projets en cours. Pour cela, internet est l’outil idéal. Nous voulons aussi partager une nouvelle vision du rôle de l’entreprise, débattre autour de cette initiative expérimentale.
Enfin, troisième point, nous souhaitons que chacun sur ce blog puisse enrichir le projet, en donnant son avis, en proposant des solutions, des outils. Les conseils d’experts et les bonnes idées des lecteurs sont vraiment les bienvenus !

Et pourquoi danone.communities ?
danone.communities est né de la rencontre entre Franck Riboud PDG de GROUPE DANONE et Muhammad Yunus, président-fondateur de la Grameen Bank, prix Nobel de la Paix 2006. danone.communities témoigne de leur vision commune : une entreprise dédiée au développement social mais efficace sur le plan économique.

Pourquoi « communities » ?
Notre idée est de constituer une « communauté d’investisseurs et d’épargnants » qui souscrivent au fonds danone.communities via une sicav dédiée, et qui adhèrent en même temps à une « communauté d’idées » autour de l’entrepreneuriat social, tel que Muhammad Yunus et Franck Riboud l’ont imaginé. A lire également : « Pourquoi ce fonds ? »
Mais notre « communauté » ne s’arrête pas là. Elle veut aussi s’ouvrir à tous les salariés de Danone, aux contributeurs de ce blog, aux enseignants et étudiants passionnés par l’entrepreneuriat social, à tous les acteurs du social business, aux partenaires ONG, aux banquiers qui nous permettent d’avancer et de résoudre les problèmes opérationnels ! L’ambition de danone.communities, c’est de progresser ensemble dans la réflexion et la mise en pratique de l’entrepreneuriat social : dans un esprit résolument collaboratif et constructif.

Quel est le rôle exact de Danone ?
Danone appuie notre projet social et sociétal en mettant gratuitement à notre disposition le talent des hommes et des femmes du groupe, leur expertise dans la production, la nutrition, la commercialisation, etc.
En outre, le groupe a contribué à la création de danone.communities en investissant 20 M€ dans le fonds d’investissement.

Quel est le rôle de Grameen Bank ?
Grameen Bank est le partenaire de la joint-venture qui nous a permis la création du premier projet de danone.communities à Bogra (Découvrez le projet). Notre projet commun s’appuie sur des acteurs financés ou accompagnés par la Grameen Bank : les « Grameen Ladies » et les fermiers en particulier.

Que font ces personnes précisément ?
Les Grameen Ladies commercialisent les yoghourt produits par l’usine de Bogra pour compléter leurs revenus. Quant aux fermiers, ils s’appuient sur le microcrédit pour financer les vaches qui produisent le lait nécessaire à la fabrication des yaourts.

Qu’est ce qui prouve que Danone est désintéressé ?
Mais Danone n’est pas désintéressé ! Il fait le pari qu’il est possible de faire du social tout en faisant ce qu’on appelle du « business ». En fait, danone.communities s’inscrit dans la continuité du double engagement, économique et social, qui se trouve au cœur de la philosophie de Danone depuis sa création en 1919. Si l’on s’en tient aux avantages pour le groupe Danone, on peut en compter a priori quatre :

  1. danone.communities est un projet d’entreprise qui permet au Groupe d’apprendre et d’innover sur le « business model » ; ici un nouveau modèle de développement d’entreprise basé sur la proximité. Parallèlement bien sûr, les bonnes idées liées à cette initiative pourront être utilisées pour d’autres projets danone.communities dans le monde.
  2. C’est un projet économique et social fort, qui rejaillit favorablement sur les équipes du Groupe.
  3. danone.communities permet d’étendre le rayonnement de la marque Danone en diffusant des produits au nom de la marque, à des prix très accessibles, dans des zones géographiques et auprès de populations que le Groupe n’aurait pas pu toucher dans une approche classique.
  4. Globalement, cette initiative enrichit l’image de GROUPE DANONE mais mieux encore, la mission qu’il s’est fixée : la santé par l’alimentation pour le plus grand nombre.

Avec ce projet, Danone est conscient de surprendre mais entend continuer à cultiver sa différence.

Danone cherche-t-il en fait à financer à moindre frais des activités profitables à son développement futur ?
Non, Danone prend un risque entrepreneurial et d’image important en détenant une part significative des actions de la sicav placée sous la délégation d’Ideam, filiale de Crédit Agricole Asset Management Group. En outre, Danone nous alloue gratuitement des ressources pour le lancement de chaque projet (managers, techniciens, moyens opérationnels). C’est la volonté de faire participer de nombreux individus à cette aventure innovante qui pousse à ouvrir le capital, ce n’est pas la recherche de fonds.

Les projets vont-ils faire du profit ?
Oui, c’est notre objectif, notamment avec Grameen Danone Foods, c’est essentiel pour devenir pérenne et autosuffisant. Ce profit sera majoritairement réinvesti dans l’amélioration du projet ou dans le développement d’autres usines.

Pourquoi le fonds n’investit-il que 10% des montants collectés dans les projets de social business ?
Nous avons choisi de structurer la sicav dans les catégories proches du monétaire. Le profil de gestion que nous avons retenu - et auquel nous devons désormais nous tenir - impose un plafond de 10% sur la gestion des Fonds Commun de Placement à Risques (FCPR) intégrés dans la sicav danone.communities. Il s’agit du montant maximum possible dans le cadre de ce produit financier.

Pourquoi avoir choisi le principe de la sicav ?

Parce que c’est le meilleur moyen d’attirer potentiellement un grand nombre d’investisseurs dès lors qu’au minimum, 90% des sommes investies sont placées dans des instruments de taux (monétaires et/ou obligataires), et au maximum 10% sont destinés au FCPR qui lui, permet d’agir dans l’optique de développement des projets de social business. En somme, la sicav est un support d’investissement qui s’accompagne d’ un « supplément d’âme » ; d’une dimension sociale.

Quels sont les « objectifs sociaux » de Grameen Danone Foods ?
Les quatre objectifs de notre projet sont les suivants :

  1. Réduire la pauvreté par l’activité : il peut s’agir par exemple de volumes d’achats de lait supérieurs à la demande locale habituelle, de prix de vente du yaourt ou de marges de distribution réduits, du choix de travailler avec un grand nombre de producteurs de lait, du nombre d’emplois directs, du nombre de Grameen Ladies impliquées dans la commercialisation du produit, du nombre de personnes disposant d’un revenu stable en travaillant avec nous, etc.
  2. Améliorer la santé par l’alimentation : le projet Grameen Danone Foods est monté en association avec Gain (Global Alliance for Improved Nutrition) qui définit les critères d’amélioration de la nutrition. En 2008, des enquêtes sur le terrain permettront à Gain d’évaluer en toute indépendance l’impact de notre yaourt sur la santé de la population.
  3. Créer une activité durable : nous utilisons les outils de gestion des entreprises classiques. Nous autofinançons une partie des investissements, nous affectons les bénéfices aux salaires et au réinvestissement…
  4. Préserver l’environnement : une grande partie de l’énergie consommée provient de sources renouvelables, le taux de recyclage de nos emballages « vendus » est optimisé.

A travers ces projets, Danone ne va-t-il pas commercialiser des produits au rabais, voire dégradés ?
Si c’était le cas, Danone n’aurait pas pris le risque de mettre en jeu sa marque à travers l’appellation danone.communities et des yaourts « signés» Danone. La présence du nom atteste au contraire l’engagement du groupe dans sa mission de « santé par l’alimentation pour le plus grand nombre » ; le projet danone.communities se fixant pour objectif de concevoir des produits dotés d’un fort bénéfice nutritionnel. Le groupe met ainsi tout son poids et sa réputation dans ce projet qui intéresse son développement futur.

Pourquoi choisir de passer par Wilogo pour créer le logo de Danone Communities ?
Il faut savoir que juridiquement, nous sommes une entité indépendante de Danone ; nous devons gérer nos finances comme n’importe quelle entreprise, sans les budgets de communication du Groupe. Nous considérons que l’argent du fonds doit être alloué en priorité aux projets en cours. Pour le reste, notamment la promotion de danone.communities, nous avons opté pour les solutions les moins chères du marché, tel le site Wilogo pour le choix du graphiste ou ce blog qui utilise des solutions open-source, c’est-à-dire gratuites.

Danone Communities     17 boulevard Haussmann 75009 Paris, France RCS Contact UsFollow UsLegal MentionsSpeak about us !SitemapF.A.Q.